Les petits pains du nouvel an 1668 - R. Cuvelier 40

Depuis le 1er janvier 1576, époque où a été imposé le calendrier grégorien aux Pays-Bas espagnols, dans notre région, les magistrats communaux prêtaient serment ce jour-là avant d’entrer en fonction.

Partager sur :

Google+

C’était un jour de fête, on l’appelait le lundi perdu ou lundi parjuré. A Lille, les boulangers faisaient des petits pains qu’ils servaient chauds à leur clientèle ; c’est en annonçant leur fournée au son des trompes, en 1668, qu’ils provoquèrent une panique dans les troupes de Louis XIV qui venaient d’investir la ville au moment de la conquête des Flandres par le roi de France. Les soldats de l’armée royale crurent à une révolte populaire.



Lire aussi

Mohamed avec Bunker, de Frédéric Héritier - un jour, une oeuvre, un artiste 13Culture

Aujourd'hui, découvrez Mohamed avec Bunker, une des photographies de la boite Le-Noyau édition #1, une œuvre de Frédéric Héritier photographiée pa...

Voir
Fauteuils Eldorado - Sinkié - un jour, une oeuvre, un artiste 10Culture

Aujourd'hui, Sinkié nous fait re-découvrir ses fauteuils Eldorado, créés pour la dernière édition de Lille3000...

Voir
Anne-Marie avec une des sérigraphies de la série Rougir - un jour, une oeuvre, un artiste 11Culture

Dans notre série 'un jour, une oeuvre, un artiste", découvrons aujourd'hui Anne-Marie avec une des sérigraphies de la série Rougir, une œuvre de F...

Voir

Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer