La vie ouvrière à Hellemmes - R.Cuvelier 18

Au lendemain de la dernière Guerre, l’industrie métallurgique d’Hellemmes Fives occupait encore 8.000 ouvriers.

Partager sur :

Google+

L’usine de Fives et d’Hellemmes sortait une centaine de locomotives par an pour l’exportation au début du XXème siècle. Les ateliers du Chemin de Fer, “ Compagnie du Nord ” avant la nationalisation, fabriquaient aussi des locomotives. C’est après la guerre de 1870 qu’ils s’implantèrent à Hellemmes. C’était une marée humaine qui envahissait les rues d’Hellemmes quand les sirènes annonçaient la fin d’une dure journée de labeur.

L’emblématique géant, le forgeron “ Ecourcheu ”, symbolise ces générations de métallurgistes, tourneurs, ajusteurs, chaudronniers, fraiseurs, fondeurs, pontonniers, menuisiers, maçons, terrassiers et peintres qui forgèrent l’âme et la prospérité de la ville.

Pendant la guerre de 1939-44, Hellemmes fut une cible privilégiée des bombardements aériens. Vauban disait “ la sueur épargne le sang ”. Ni l’un, ni l’autre ne furent épargnés à Hellemmes. 

Le modeleur est l’ouvrier qualifié qui fait des modèles en bois, en plâtre, en cire, et aujourd’hui avec de nouveaux matériaux, pour le moulage des pièces coulées à la fonderie. L’atelier des modèles situé rue Chanzy comprenait, avec les menuisiers, 80 personnes. La forge et la fonderie étaient situées dans le même secteur.

Texte : La voix du Nord - Dessin : R. Cuvelier



Lire aussi

Quartier d'histoires - Du 27/9 au 4/12Culture

L'association L'inter(s)tisse propose ateliers artistiques et rencontres avec les habitant.e.s dans le quartier de l’Epine ! Muni-es d'une charret...

Voir
Histoire d'en lire 2021 - Clap de fin !Enfance et famille

Histoire d'en lire 2021, c'est fini ! Merci de nous avoir suivis... A l'année prochaine !

Voir

Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer