Et vous, vous le vivez comment, ce confinement ? - L'inventaire artothèque - Jour 4

En écho à cette période particulière qui nous invite à rester chez nous avec la maison comme principal horizon, l’artothèque l’Inventaire propose une petite déambulation dans sa collection autour d’œuvres qui donnent à voir l’histoire d’un quotidien vécu et fantasmé dans l’environnement domestique.

Partager sur :

Google+

Jour 4. Prévoyant.e ?

Arman, Doctor's Special, lithographie, 1977

Armand Fernandez est né le 1928 à Nice et est décédé en 2005 à New-York.
Armand entreprend des études artistiques à l’École des arts décoratifs de Nice en 1946, puis à l’École du Louvre, à Paris, de 1949 à 1951. Entre temps, il se lie d’amitié avec Yves Klein, rencontré dans un cours de judo : celui-ci introduit Arman auprès du critique Pierre Restany pour former le groupe des Nouveaux Réalistes en 1960. Fin 1957, Arman, qui signe ses œuvres de son prénom en hommage à Van Gogh, décide d'abandonner le « d » d'Armand et officialise sa signature d'artiste en 1958.
C’est le début de son travail d’Accumulations qui rassemble de grandes quantités d’objets identiques fondus dans du plexiglas. La série des Poubelles, dont certaines parviennent à assumer le rôle de portrait. Ce procédé d’accumulation de déchets est porté à son paroxysme lors de l’exposition du Plein, à la Galerie Iris Clert en 1960. Parmi les objets utilisés par Arman, ce sont indéniablement les instruments de musique qui ont donné lieu aux plus nombreuses manipulations : colères, coupes, accumulations, combustions, tirages en bronze et assemblages. Si les actions d’Arman peuvent préfigurer comme les débuts des « happenings », notamment avec ses Colères, il faut noter que l’artiste a toujours été plus intéressé par les résultats, proches du baroque ou du cubisme, suivant les courbures des matériaux utilisés, que par les moyens même d’y parvenir.

https://linventaire-artotheque.fr/?page=collection&artiste=Arman&technique=-1&format=-1&thematique=-1

Plus...

Découvrez chaque jour une nouvelle œuvre en écho à la façon dont chacun.e peut ressentir et vivre la situation. Si parmi cette sélection, une œuvre vous fait de l'œil, n’hésitez pas à venir la chercher à l’artothèque et faire sa connaissance en vrai en l’accueillant chez-vous ! L’inventaire a mis en place un service de Click and Collect tous les mercredis et deux dimanches par mois : https://linventaire-artotheque.fr/



Lire aussi

Nos quartiers d'été 2021 - Du 7/7 au 27/8Enfance et famille

Et si vous preniez vos quartiers d'été à Hellemmes ? Le lancement officiel des festivités est programmé le mercredi 7 juillet pour durer jusqu'au...

Voir
Réouverture de l'Inventaire - ArtothèqueCulture

Conformément aux directives gouvernementales concernant les mesures sanitaires, l'Inventaire, artothèque peut réouvrir ses portes pour ses exposit...

Voir
« Autoportraits confinés » de Alain Thirel - Jusaqu'au 30 juinCulture

Prévue en février, puis en avril, c'est finalement du 12 au 30 juin 2021 à la galerie SAGA que pourra être accrochée cette expo-photo "Autoportrai...

Voir

Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer