La légende des carillons - R. Cuvelier 15

Dans le cadre du Festival de Lille, en octobre 1982, douze carillonneurs sont montés au beffroi ou au clocher de leur ville pour faire chanter les cloches (JeanBaptiste Mulier était au clavier à Seclin). Cet événement a inspiré Roland Cuvelier qui, en bon artiste, sait puiser son inspiration dans “ les contes d’un buveur de bière ” de Charles Deulin.

Partager sur :

Google+

Celui-ci raconte en effet comment Cambrinus, par amour, inventa le carillon avec les cloches des églises de Flandre et du Hainaut. Il fi t danser et boire de la bière aux gens des PaysBas, aidé et inspiré par… Belzébuth !
“ Vous ne voulez pas boire, mes gars, pensa Cambrinus. Eh bien, vous allez danser ! ”. Et il monta à son Beffroi. “ Dig, ding, dong ” fi t le carillon. Soudain, Ô prodige ! aux premiers coups des cloches, hommes, femmes, enfants, tous s’arrêtent court, comme s’ils se préparaient à danser. “ Digue, digue, din ” Tous levèrent les jambes et le mayeur lui-même secoua les cendres de sa pipe et se redressa.

“ Dig, ding, dong… dig, ding, dong… ” Tous sautèrent en cadence et le mayeur et le garde champêtre sautèrent plus haut que les autres. Cambrinus s’arrêta alors, puis il attaqua l’air : “ band’de gueux, voulez-vous danser ? ”

Les jeunes, les vieux, les gros, les maigres, les grands et les petits, les droits, les tordus, les bancals, les boiteux recommencèrent à danser de plus belle. Jusqu’aux chiens se dressaient sur leurs pattes de derrière pour danser aussi. Une charrette passa : le charretier, le cheval et la charrette entrèrent dans la danse. On dansait sur la place, dans les rues, dans les ruelles… aussi loin que s’entendait le carillon.

“ Les pays sans légende", conclut Cuvelier "sont condamnés à mourir de froid ”.

Texte : La voix du Nord - Dessin R. Cuvelier



Lire aussi

Et vous, vous le vivez comment, ce confinement ? - L'inventaire artothèque - Jour 2Culture

En écho à cette période particulière qui nous invite à rester chez nous avec la maison comme principal horizon, l’artothèque l’Inventaire propose...

Voir
Et vous, vous le vivez comment, ce confinement ? - L'inventaire artothèque - Jour 1Culture

En écho à cette période particulière qui nous invite à rester chez nous avec la maison comme principal horizon, l’artothèque l’Inventaire propose...

Voir
Oyez oyez ! Appel aux amateurs de street art Culture

En mai prochain, l'artiste urbain JAUNE posera ses pochoirs à Hellemmes pour la 5ème édition de la Biennale Internationale d'Art Mural, festival d...

Voir

Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer